IL EST OÙ LE BONHEUR, IL EST OÙ ?

BONHEUR ACADEMY, d’ Alain Della Negra et Kaori Kinoshita – 1h15

Avec Laure Calamy, Arnaud Fleurent-Didier, Benoit Forgeard, Michele Gurtner

Sortie: mercredi 28 juin 2017

Je vote  :  2 sur 5

Le pitch ?

Bien décidées à trouver l’âme soeur Lily et Dominique partent sous le soleil de Croatie au summer camp annuel organisé par Raël. Entre ateliers d’éveil, méditation et quête du bonheur, les deux jeunes femmes se disputent les faveurs d’un chanteur à succès, Arnaud Fleurent-Didier.

Déroutant ?

Pour leur second long-métrage, le duo Alain Della Negra et Kaori Kinoshita plonge le spectateur au cœur du mouvement raëlien, en mêlant fiction et réalité et tourné à « l’université européenne du bonheur. » Ils plongent ici dans un thème qui les passionne : celui de la solitude du monde moderne qui ne fait que grandir. « Nous voyons ceux qui se connectent, comme ceux qui jouent à Second Life par exemple, ceux qui s’abîment dans des sectes ou inventent des communautés marginales, non pas comme des individus qui cherchent à fuir la réalité du monde ou à se cacher, mais au contraire, comme des individus qui essayent d’y participer davantage, d’en faire partie », soulignent-ils.

En plongeant le spectateur dans un séminaire des troupes du mouvement de Claude Vorilhon, alias Raël, en Croatie, et dans un temps de tournage très court (une semaine), les réalisateurs brouillent les cartes à souhait et l’on finit par être un peu perdu dans  un film qui suit les quêtes amoureuses des trois personnages principaux sur fond de la quête d’un bonheur parfois illusoire.

La difficulté pour rentrer dans ce film – hormis l’incontournable prévention pour un mouvement en forme de secte – c’est le flou permanent entre fiction – au prétexte bien ténue – et réalité . Et, in fine, on ne sait plus très bien si le film prend de la distance avec l’univers de Raël ou est un document le soutenant de manière détournée car, en prime, le film  a droit a l’intervention du père de la doctrine en personne. Ce qui créé un inévitable malaise. C’est peut-être le pur recherché dès le départ… En tout cas, cet univers ne ressemble pas, et de loin, au meilleur des mondes possibles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s