Cannes 2017 : la Suède à l’honneur !

L’avis est généralement partagé par tous les journaux et chroniqueurs des blogs et des réseaux sociaux : la cuvée 2017 n’a pas ménagé de vraies surprises pour la 70ème édition du Festival. Présidé par Pedro Almodóvar, le jury a donc fait son choix. Verdict.

 

LE PALMARÈS

PALME D’OR

The Square, de Ruben Östlund, deuxième suédois pour avoir remporté la Palme.

« Le cinéma est fait de lumière » a dit, en plusieurs langues, Juliette Binoche qui remettait le prix avec Pedro Almodovar.

Prix spécial

« J’allais dire quelque chose mais c’est à vous monsieur le Président de décerner le prix« , a lancé Will Smith avant de s’amuser à pasticher les discours convenus.

Nicole Kidman, présente à quatre reprises dans ce 70ème Festival de Cannes. Par vidéo interposée, elle a lancé : « Merci au Festival d’exister. »

Grand prix du jury

Robin Campillo pour 120 battements par minute.

 

Le cinéaste a reçu une vraie standing ovation qui a réveillé la salle.

 

Prix de la mise en scène

Sofia Coppola pour Les Proies

 

Prix d’interprétation masculine

Joaquim Phoenix pour You were never really here

Prix d’interprétation féminine

Diane Kruger pour In The Fade, de Fatih Akin. Sa première reconnaissance internationale majeure pour l’actrice qui a tourné la première fois dans sa langue natale.

Prix du jury

Andrey Zvyagintsev pour Loveless

 

 

 

 

Prix du scénario

Ex aequo

Lynne Ramsay pour You were never reallly here

Yorgos Lanthimos pour Mise à mort du cerf sacré

Benjamin Biolay a assuré un bel intermède sur fond de mélancolie argentine avec une chanson extraite de son nouvel album

Palme d’or du court métrage

Dia Cheng Er Yue (Une nuit douce), de Qiu Yang

La Caméra d’or

Jeune femme, de Leonor Serraille (présenté dans la catégorie Un certain regard).

 

 

UN CERTAIN REGARD – PALMARÈS

Le jury était présidé par Uma Thurman

Prix Un certain regard

L.E.R.D, (Un homme intègre), de Mohammad Rasoulof

Prix d’interprétation féminine

Jasmine Trinca dans Fortunata, de Sergio Castellitto

Prix de la poésie

Barbara, de Mathieu Amalric

Prix de la mise en scène

Taylor Sheridan pour Wind River

Prix du jury

Michel Franco pour Las Hijas de Abril

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s