Cannes 2017 : Joaquin Phoenix ferme le bal

On connaît le penchant de Lynne Ramsay, la réalisatrice de You Were Never Really Here, dernier film de la compétition, pour les histoires dérangeantes. Cette fois, c’est Joaquin Phoenix qui est au cours de l’aventure.

Lynne Ramnsay n’est pas une cinéaste qui aime les histoires qui ronronnent. La preuve avec ce nouveau film, en compétition à Cannes. Le pitch ? La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est plonge malgré lui dans une spirale de violence…

Sur le thème classique de la vengeance, Lynne Ramsay qui incarne un certain cinéma d’auteur anglais, exigeant et ambitieux, offre à Joaquin Phoenix, révélé en 1995 par Prête à tout, de Gus van Sant, l’occasion de revenir sur la Croisette, notamment avec les films de son réalisateur fétiche, James Gray, avec The Yards notamment. Un comédien dont le jeu n’est jamais mou et neutre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s