EN VOIR LE BOUT…

LE TUNNEL, de Kim Seong-hun – 2h06

avec Ja Jung-Woo, Doona Bae, Dal-Su Oh

Sortie : mercredi 3 mai 2017

Je vote : 4 sur 5

Le pitch ?

Alors qu’il rentre retrouver sa famille, un homme est accidentellement enseveli sous un tunnel, au volant de sa voiture. Pendant qu’une opération de sauvetage d’envergure nationale se met en place pour l’en sortir, scrutée et commentée par les médias, les politiques et les citoyens, l’homme joue sa survie avec les maigres moyens à sa disposition. Combien de temps tiendra-t-il ?

Ce qui touche dans ce film catastrophe ?

C’est l’aventure d’un homme ordinaire confronté à une situation extraordinaire : l’éboulement d’un tunnel routier dans lequel il est prisonnier. A priori, le spectateur se demande s’il ne va pas être piégé plus de deux heures dans une histoire qui tourne en rond. Il n’en est rien tant Kim Seong-hun parvient à nous faire ressentir un sentiment de claustrophobie et d’urgence en alternant les scènes au cœur du tunnel et les scènes à l’extérieur où les secouristes tentent le tout pour le tout pour venir le secourir sous la pression permanente des médias et des politiques. Il signe là une adaptation d’un roman à succès coréen de So Jar-won dont il dit : « Je ne peux que conseiller de le lire quand il sera traduit. »

Une des forces du récit, inattendu car souvent ce genre de films décrit un groupe d’humains confrontés au pire, c’est de centrer l’action autour de ce seul vendeur de voiture. « La valeur d’une vie humaine ne peut pas être mesurée quantitativement, cela n’a pas de sens de distinguer un grand ou un petit nombre de victimes. Au contraire, j’ai pensé qu’une personne ayant seule survécu par elle-même à une catastrophe terrible doit ressentir beaucoup plus de solitude et de peur » souligne Kim Seong-hun.

L’autre intérêt de ce film, c’est aussi que la catastrophe sert à montrer d’abord le comportement de certains médias, prêts à tout -y compris à risquer la vie du conducteur en épuisant les ressources de sa batterie pour retransmettre son témoignage – pour obtenir un scoop.  Il y a ensuite une critique acerbe du microcosme politique de la Corée où la prévarication a conduit à cet éboulement et où les élus sont prêts à tout pour exister médiatiquement. Un pays où paraître et communiquer semble, pour certains, tenir lieu de programme politique.

De fait, la Corée est aujourd’hui en tête du classement des pays de l’OCDE en termes de décès par accident. Car, le rapide développement économique de cet état depuis trois décennies, a été réalisé à marche forcée au détriment de la sécurité des personnes. « C’est un film sur la vie. Pour moi, la vie humaine, chose la plus importante que nous ayons, est beaucoup trop dévalorisée de nos jours. J’espère qu’à travers le personnage de Jung-soo Lee, piégé sous le tunnel, nous pouvons à nouveau nous interroger sur le sens de la vie humaine. » Une des forces du film tient aussi au jeu des interprètes principaux qui ne montrent pas  une détresse trop exacerbée ce qui donne encore plus de force à ce récit. On le mesure notamment quand l’épouse du personnage principal fait la cuisine pour les sauveteurs en oubliant sa détresse profonde.

Prix de la critique au 5ème Festival de Valenciennes où il a reçu aussi le prix des Etudiants, ce film catastrophe, dont le seul défaut est peut-être de traîner un peu en longueur dans la dernière partie, est un film d’action solide et prenant,  doublé d’un pamphlet sur les conséquences d’un développement économique anarchique. On se souvient notamment du naufrage du Ferry Sewol, survenu en avril 2014 en Corée du Sud qui a marqué le réalisateur : à l’époque, sur les 476 passagers présents à bord du Sewol, 172 ont survécu et 304 sont morts… À voir sans hésiter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s