CANNES 2017 : 4 FRANÇAIS EN LICE

L’annonce des films en compétition pour la 70e édition du Festival de Cannes a été conforme aux pronostics avec la présence de réalisateurs habitués de la Croisette. Et quelques -petites – surprises.

C’est Nicole Kidman qui décroche la Palme de la présence pour l’édition 2017 du Festival de Cannes. Elle figure dans quatre films : deux films en compétition,  un autre hors compétition et une série télévisée. De fait, côté compétition, l’actrice australienne joue dans deux films – Les Proies (The Beguiled), de Sofia Coppola, aux côtés d’Elle Fanning et Colin Farrell, et Mise à mort du cerf sacré (The Killing of A Sacred Deer), de Yorgos Lanthimos. On la verra encore dans un long-métrage hors compétition – How To Talk To Girls At Parties, de John Cameron Mitchell-  et dans la deuxième saison de la série Top Of The Lake, de Jane Campion. La cinéaste qui fut présidente du Jury offre en avant-première les images de cette production télévisée attendue.

Les films en compétition (avec quatre réalisateurs français en lice)

  • Fatih Akin, Aus dem Nichts
  • Bong Joon-Ho, Okja
  • Noah Baumbach, The Meyerowitz Stories
  • Robin Campillo, 120 Battements par minute
  • Sofia Coppola, The Beguiled (Les Proies)
  • Jacques Doillon, Rodin
  • Michael Haneke, Happy End (avec Jean-Louis Trintignant (ci-dessous) et Isabelle Huppert)
  • Todd Haynes, Wonderstruck
  • Michel Hazanavicius, Le Redoutable
  • Hong Sang-soo, Geu-hu
  • Naomi Kawase, Hikari
  • Yorgos Lanthimos, The Killing of a Sacred Deer (Mise à mort du cerf sacré)
  • Sergei Loznitsa, A Gentle Creature
  • Kornel Mundruczo, Jupiter’s Moon
  • François Ozon, L’Amant double
  • Lynne Ramsay, You Were Never Really Here
  • Benny et Josh Safdie, Good Time
  • Andrey Zvyagintsev, Nelyubov

On remarque que le cinéaste coréen prolifique, Hong Sang-soo présente, outre son film en compétition, La Caméra de Claire, qu’il a tourné en mai 2016 sur la Croisette avec Isabelle Huppert. Côté français, trois habitués du Festival sont du voyage. Jacques Doillon, absent de la compétition depuis 1984, revient avec Rodin et Vincent Lindon dans le rôle-titre. Après le triomphe de The Artist, en 2011, l’échec de The Search, en 2014, Michel Hazanavicius met en scène Jean-Luc Godard et Anne Wiazemsky (Louis Garrel et Stacy Martin) dans Le Redoutable. Et François Ozon revient pour la troisième fois avec un thriller, L’Amant double.

Un autre habitué du Festival figurera pour la soirée d’ouverture le 17 mai alors qu’on l’attendait en compétition : Les Fantômes d’Ismaël, d’Arnaud Desplechin sera, en effet, présenté le jour de sa sortie en salles. Et si la présence en compétition de Happy End, de Michael Haneke, ou des Proies (The Beguiled), de Sofia Coppola, était attendue, on ne verra pas en revanche Matt Damon dans Downsizing, d’Alexander Payne,

Côté Un Certain regard, seize films seront proposés dont le film de Mathieu Amalric, Barbara, qui sera diffusé en ouverture avec Jeanne Balibar.l

Le palmarès sera décerné le dimanche 28 mai par un jury dont on ne sait pour l’instant que le nom de son président : Pedro Almodovar, autre habitué du Festival. Bref, une sélection solide pour un festival que son président Pierre Lescure souhaite, selon ses mots dans la conférence de presse,  « calme et apaisé », en ces temps pour le moins troublés.

Bandes annonces et coup de projecteur :

Les Proies, de Sofia Coppola

Rodin, de Jacques Doillon

Le Redoutable, de Michel Hazanavicius

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s