LUCAS BELVAUX FAIT FRONT

Avec Chez nous, sur les écrans le 22, le cinéaste belge Lucas Belvaux sait que son film où il dénonce les pratiques d’un parti populiste très identifiable ne passera pas inaperçu dans le contexte politique français actuel.

124623Avec Chez nous, Lucas Belvaux nous plonge dans le nord de la France, une région qui fut marquée par l’irrémédiable montée du Front national. Le pitch du film ? Infirmière à domicile, entre Lens et Lille, Pauline s’occupe seule de ses deux enfants et de son père ancien métallurgiste. Dévouée et généreuse, tous ses patients l’aiment et comptent sur elle.
Profitant de sa popularité, les dirigeants d’un parti extrémiste vont lui proposer d’être leur candidate aux prochaines municipales. Dès l’annonce des premières images du film, le Front national est monté au créneau pour tirer à boulets rouges sur ce thriller politique. Avec l’élégance qui est la sienne, un des ténors du FN (Steeve Briois, maire FN d’Hénin-Beaumont) a lancé : « Pauvre Marine Le Pen, qui est caricaturée par ce pot à tabac de Catherine Jacob. Un 497854sacré navet en perspective ! »

Autant dire qu’en pleine période de campagne présidentielle avec les sondages que l’on sait, bien des spectateurs vont aller découvrir ce film en forme de pamphlet. Au Journal du dimanche du 19 février, Lucas Belvaux déclare tout de go : « Depuis dix ou quinze ans, on a renoncé à rappeler que le FN est d’essence pétainiste et maurrassienne, que c’est le parti de la France morte. Eux se disent patriotes, mais la seule France qu’ils aiment, reste celle de Clovis ou de Jeanne d’Arc. Pour moi, les patriotes, c’est le soldats de l’an II. Ils récupèrent des thèmes abandonnés, jouent avec les mots. Ça ne pose aucun problème au FN de modifier son discours selon les régions. »

Et si Agnès Dorgelle, joué par Catherine Jacob, offre des similitudes physiques avec Marine le Pen, Lucas Belvaux souligne qu’il a surtout travaillé sur des aspects marquants de sa personnalité. Il ajoute : « Pour ce personnage, je m’en suis tenu à la face publique. On ne la voit pas dans l’intimité (même si on la voit chez elle), mais uniquement dans son rapport au politique, en meeting, en réunion… C’est donc l’image qu’elle veut donner d’elle, celle qu’elle a choisie et travaille, qui m’a intéressée. C’est une image sans nuance pour être efficace. Presque un slogan en soi. »

570457Avec les paysages d’une région en souffrance en toile de fond, ce film a le mérite de proposer une plongée dans l’univers d’un parti extrémiste. Et de remuer un peu les esprits avant qu’il ne soit trop tard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s