JUDITH CHEMLA, HEROÏNE DE MAUPASSANT

une-vie_photo-6-%e2%88%8f-ts-productions-photographe-michaa%cc%82l-crotto

UNE VIE, de Stéphane Brizé – 1h59 a

Avec Judith Chemla, Jean-Pierre Darroussin, Yolande Moreau, Swann Arlaud, Nina Meurisse

Sortie : mercredi 23 novembre 2016

Je vote : 3 sur 5

Le pitch ?

Normandie, 1819. A peine sortie du couvent où elle a fait ses études, Jeanne Le Perthuis des Vauds, jeune femme trop protégée et encore pleine des rêves de l’enfance, se marie avec Julien de Lamare. Très vite, il se révèle pingre, brutal et volage. Les illusions de Jeanne commencent alors peu à peu à s’envoler.

Et alors ?

une-vie_photo-9-%e2%88%8f-ts-productions-photographe-michaa%cc%82l-crottoAvec Une vie, Stéphane Brizé est bien loin de l’univers de chômage de longue durée de La Loi du marché. Il nous plonge dans la Normandie du XIXe siècle qui a inspiré bien des nouvelles et romans à Guy de Maupassant, restant comme Flaubert toujours fidèle à sa région. Il y a pourtant entre les deux « héros » du film la même volonté de se faire une certaine idée de la vie. Et Jeanne garde en elle une belle confiance en l’humain, même si la réalité devrait lui ouvrir les yeux et lui permettre de discerner le vrai salaud du pur égoïste.

Porté par la très belle musique interprétée au pianoforte par le claveciniste Olivier Baumont, qui une-vie_photo-10-%e2%88%8f-ts-productions-photographe-michaa%cc%82l-crottoa fait découvrir à Stéphane Brizé les secrets du baroque, ce film décrit bien comment cette femme est prisonnière des convenances et a bien du mal à composer avec les arrangements un brin sordides de la vie des adultes. Poussant loin  le désir de naturalisme, le cinéaste une-vie_photo-3-%e2%88%8f-ts-productions-photographe-michaa%cc%82l-crottoa tourné son histoire sur plusieurs saisons. Il explique  : « Revenir sur les mêmes dix-onze lieux – la plage, la campagne, le parc, le potager – en montrant la métamorphose de la nature. Cela, mêlé au vieillissement des corps, traduit plus puissamment la sensation de la vie qui s’écoule. Avec l’envie aussi que la nature soit l’écho de la psychologie de Jeanne. Car elle est en lien organique et psychique avec les éléments. Ensemble, ils ne font plus qu’un« . De ce fait, il ajoute, notamment par des scènes de jardinage récurrentes entre le père et la fille une dimension terrienne à ce récit où le comportement de l’homme est opposé à celui de la nature.

Face à un casting solide – le couple formé par Jean-Pierre Darroussin et Yolande Moreau est d’une grande véracité –Judith Chemla porte le film de bout en bout avec une espèce de naïveté et de grâce qui ne peuvent que toucher le spectateur. « Judith n’est pas Jeanne mais elle a un rapport extrêmement intense à ce qui l’entoure. Elle voit ce que d’autres ne savent plus voir, une-vie_photo-2-%e2%88%8f-ts-productionselle ressent ce que d’autres n’osent plus ressentir. Elle est dans un souci constant de vérité. C’est une personne exceptionnelle avant d’être une immense actrice. C’est cela que je filme; son rapport au monde. Ensuite, son talent d’actrice, talent complètement ahurissant, c’est d’être incroyablement disponible. Elle ne craint aucun espace de la psyché, même les plus sombres« , note Stéphane Brizé. Il y a dans le jeu, dans l’intensité du regard de cette comédienne pas assez souvent utilisé au cinéma une grande force et une profondeur qui nous fait partager les émois profonds de Jeanne.

Certes, cette adaptation d’un classique de Maupassant aurait pu, ici ou là, être plus courte. Et pourtant, dans un registre très particulier du film d’époque, Stéphane Brizé parvient à nous toucher avec ce portrait d’une femme qui a du mal à vivre une vie d’adulte.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s