TE DIRE QUE JE M’EN VAIS…

045059RUPTURE POUR TOUS, de Eric Capitaine – 1h31

Avec Benjamin Lavernhe, Elisa Ruschke, Aïssa Maïga, Brigitte Roüan, Sam Karmann

Sortie : mercredi 23 novembre 2016

Je vote : 3 sur 5

266603Le pitch ?

Mathias Lonisse, créateur de la société Love is dead, est un artisan de la séparation amoureuse. Il est mandaté pour rompre à la place de celles et ceux qui pour une raison ou une autre préfèrent s’éviter cette tâche bien souvent pénible et délicate. Mathias assume parfaitement son métier, et fait chacune de ses missions avec un grand sens du professionnalisme, jusqu’au jour où sa mère lui annonce qu’elle va quitter son père et veut faire appel à ses services…

Et alors ?

Pour son premier film, Eric Capitaine a choisi la comédie sociale en imaginant un scénario qui surfe sur la vogue du numérique et les nouveaux réflexes de consommation. Et il s’est adjoint les compétences de François Bégaudeau (Entre les murs) pour imaginer l’histoire d’un créateur d’une start-up pas banale car spécialisée dans les ruptures qui va devoir, un jour, » subir » les conséquences de ses propres services. « Nous avons beaucoup travaillé. Nous avions une multitude de situations possibles de ruptures, mais nous voulions une comédie avec un récit solide et construit. Nous avons fait en sorte que chaque personnage ait une trajectoire et un destin« , souligne t-il. A une époque où les ruptures sont assez répandues dans la société, le récit ne peut avoir qu’une vraie résonance.Et, l’air de rien, Eric Capitaine évoque bien des thèmes porteurs : la solitude amoureuse, les galères de travail, les relations avec les parents, la société des bobos… Certes, la mise en scène n’est pas d’une audace bouleversante, mais les comédiens assurent de bout en bout.

Sociétaire de la Comédie française, Benjamin Lavernhe a toutes les chances de gagner une certaine notoriété dans la peau de ce personnage lunaire (mais cynique) aux airs de Jacques Tati. Egalement co-scénariste du film, 400726Camille Chamoux n’hésite pas à payer de sa personne pour camper cette amoureuse déchirée par la rupture. Elle dit : « J’ai adoré jouer ce rôle d’empêcheuse de tourner en rond, celle qui fait grincer les rouages d’une machine qui se voulait bien huilée. Elle est le contre-exemple, l’échec de Love is dead. Impossible pour elle de dépasser la rupture. Elle traverse violemment toutes les étapes du deuil amoureux : tristesse, rage, déni… Pour une actrice, avoir à jouer toutes ces humeurs était assez jouissif ! » En prime, c’est elle qui a soufflé l’idée de faire tourner Elisa Ruschke. Eric Capitaine dit d’elle : « Elle n’avait jamais tourné dans aucun film, mais quand je l’ai rencontrée, son charme et sa beauté m’ont immédiatement séduit. Sa photogénie et son rire, très spontané, aussi. » Alors, la comédienne humoriste  n’a pas brider son sens de la dérision campant même une Femen déchaînée.

Bien rythmée, voilà une comédie qui fait passer un moment agréable en changeant un peu  des thèmes habituels de ce genre. Avec aussi quelques second rôles qui ne font pas de la figuration, notamment le couple des parents joliment incarnés par Brigitte Roüan et Sam Karmann qui apportent une belle touche d’humanité à cette histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s