GÉRARD DEPARDIEU, LES VOYAGES D’UN PEINTRE

TOUR DE FRANCE, de Rachid Djaïdani – 1h35

Avec Gérard Depardieu, Sadek, Louise Grinberg

Sortie : mercredi 16 novembre 2016

Je vote : 4 sur 5

171089Le pitch ?

Far’Hook est un jeune rappeur de 20 ans. Suite à un règlement de compte, il est obligé de quitter Paris pour quelques temps. Son producteur, Bilal, lui propose alors de prendre sa place et d’accompagner son père Serge faire le tour des ports de France sur les traces du peintre Joseph Vernet.  Malgré le choc des générations et des cultures, une amitié improbable va se nouer entre ce rappeur plein de promesses et ce maçon du Nord de la France au cours d’un périple qui les mènera à Marseille pour un concert final, celui de la réconciliation.

Pourquoi courir voir ce film ?

169683Sur un thème déjà vu et revu – celui de deux hommes radicalement différents qui vont pourtant se lier d’amitié –  Rachid Djaïdani (ci-contre) réussit à faire entendre sa petite musique et à signer un road-movie plein de charme.

On avait déjà repéré la griffe de ce jeune cinéaste en 2012 à Cannes avec Rengaine, un film plein d’énergie et dont la mise en scène ne manquait pas d’audace. Cette fois, il remet le couvert avec ce film qui oscille entre scènes cadrées et moments semi-improvisés. Pour monter un projet pas si évident que ça et qui pouvait paraître pas vraiment commercial, le réalisateur a pu compter sur le soutien sans failles d’une productrice. Il raconte : « Je me rappelle la première fois où j’ai raconté cette histoire à Anne-Dominique Toussaint, à Cannes, en 2012. Jusqu’au dernier jour de montage, elle n’a jamais cessé de me rappeler l’énergie dans laquelle j’étais ce jour-là. »L’originalité du film, c’est de montrer un ancien ouvrier qui s’est découvert en prison, après une manifestation musclée suite à la fermeture de son usine, une passion pour la peinture et veut marcher sur les traces de Joseph Vernet (1714 – 1789), célèbre peintre du XVIIIème siècle chargé par Louis XV de peindre les ports de France. Simplement, l’ancien maçon officie, lui, le plus souvent à la truelle.

381742Il fallait trouver le duo improbable pour nourrir ce récit. Rachid Djaïdani a eu la main heureuse en optant pour Sadek après avoir visionné les vidéos de bien des rappeurs. « Ce qui est touchant, c’est sa douceur, sa timidité, son corps, son regard. Son intelligence de l’écoute aussi. Sa curiosité forcément, parce qu’il ne vient pas en terrain conquis. Il a pris le risque. On était ensemble dans un pacte fraternel de ne pas se trahir, de ne pas se tromper et de sublimer une oeuvre », souligne Djaïdani. Chez ce jeune artiste, on sent un naturel fou.

Et puis, il y a un Gérard Depardieu au sommet de son art et qui inscrit sa prestation dans le droite ligne d’un film de Bertrand Blier. Il parvient à montrer comment le racisme ordinaire de cet ouvrier du nord trouve ses racines dans des blessures personnelles, profondes. Acariâtre à souhait, il parvient à donner avec une grande économie de mots une vraie profondeur à ce sexagénaire misanthrope et rude. Depardieu qui souligne : « Son but était de faire ce voyage avec son fils parce qu’il avait appris quelques notions de peinture en prison ! Il est aussi fasciné par les ports et il cherche « le point de vue du peintre ». Il veut voir si ça a changé. Il se retrouve avec un inconnu certes, mais petit à petit, il va se rendre compte que ce gars est bien. Il va se rendre compte que son histoire d’amour est finie, que son fils a grandi et que la vie vaut le coup d’être vécue ! C’est un grand film sur la tolérance. »

380804Ce conte moderne permet de lutter, d’une manière subtile, contre des idées nauséabondes et de montrer aussi une réalité sociale souvent oubliée dans le cinéma français. Tout en décrivant, en échappent à bien des caricatures, le petit monde du rap. C’est tonique en diable et bigrement astucieux !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s