MARION COTILLARD : LES COMBATS D’UNE FEMME

322531En adaptant le roman de l’Italienne Milena Agus, sorti en 2006, Nicole Garcia offre un rôle de femme romanesque et aimant jusqu’à la folie,  à Marion Cotillard dans Mal de pierres, sur les écrans le 19 octobre.

C’est l’histoire d’une femme qui va au bout de de son désir d’aimer. Le pitch ? Gabrielle a grandi dans la petite bourgeoisie agricole où son rêve d’une passion absolue fait scandale. A une époque où l’on destine d’abord les femmes au mariage, elle dérange, on la croit folle. Ses parents la donnent à José, un ouvrier saisonnier, chargé de faire d’elle une femme respectable. Gabrielle dit ne pas l’aimer, se voit enterrée vivante. Lorsqu’on l’envoie en cure thermale pour soigner ses calculs rénaux, son mal de pierres, un lieutenant blessé dans la guerre d’Indochine, André Sauvage, fait renaître en elle cette urgence d’aimer. Ils fuiront ensemble, elle se le jure, et il semble répondre à son désir. Cette fois on ne lui prendra pas ce qu’elle nomme « la chose principale ». Mais, Gabrielle veut aller au bout de son rêve.

Nicole Garcia a revu l’histoire originale pour l’adapter au cinéma  : « Pour que je puisse raconter l’histoire en mon nom, il fallait que je me l’approprie librement. On peut s’éloigner d’un livre sans le trahir et je pense que c’est ce que nous avons fait au long de l’écriture du scénario avec Jacques Fieschi. Oui, nous avons modifié, développé, inventé, mais je n’ai jamais perdu de vue, ce qui vibrait profondément dans ce récit, la raison même pour laquelle je l’aimais »327218

Pour Marion Cotillard, tourner un tel personnage fut une évidence car elle avoue ne pas résister à « une belle histoire« . Elle confie : « C‘est une femme faite pour la liberté, mais qu’on enferme. Elle ne veut pas faire d’effort pour rentrer dans le moule des conventions sociales. C’est un caillou brut. Même actuellement, les femmes ont encore trop à se battre dans une société qu’on dit évoluée. » Nicole Garcia commente de son côté : « Marion a fait preuve d’une grande rigueur, 326593j’ai été touchée par son engagement, sa confiance, son abandon. Elle a aussi travaillé son rôle par elle-même, en notant beaucoup de choses sur un carnet secret que je la voyais consulter. Elle exprime dans ce film une sensualité très particulière, que je trouve très rare au cinéma. »

Pour Marion Cotillard, ce film n’est que le début d’une longue série. On la verra le 23 novembre dans Alliés, de Robert Zemeckis, avant Creed, de Justin Kerzel, le 21 décembre. De quoi faire patienter ses aficionados quand, heureux évènement oblige, elle devra mettre la pédale douce sur les tournages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s