UN TRAIN D’ENFER

089328Dernier train pour Busan, de Yoo Gong, sur les écrans le 17 août, revisite le cinéma de zombie à belle allure.

Trente-huit ans après Zombie, de George Romero, Yeon Sang-ho fait voyager les zombies à belle allure dans un TGV sud-coréen. Après Snowpiercer, où un train futuriste mêlait les couches sociales dans un face-à-face terrifiant, Sang-ho montre comment chacun porte en lui un zombie potentiel : une seule morsure pas ses créateurs véloces et déguingandées suffit à vous faire passer 089797de l’autre côté.

En glissant au passage l’histoire d’un père qui se rend compte qu’il est passé à côté de l’éducation de sa fille, Dernier train pour Busan offre un mariage efficace entre le film catastrophe et le film de zombie avec une mise en scène qui évite tous les effets tapageurs à la mode. C’est aussi la suite du film d’animation Seoul Station, déjà mis en scène par le cinéaste. Un opus qui avait été très remarqué au Brussels International Fantastic Film Festival et au Festival International du Film d’Animation 2016. L’occasion aussi de livrer un plaidoyer pour le vivre ensemble en réunissant dans le même train des victimes potentielles venues de toutes les classes sociales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s