ÉCLATS DE COUPLE

L’ÉCONOMIE DU COUPLE, de Joachim Lafosse – 1h40

Avec Bérénice Bejo, Cedric Kahn, Marhte Killer, Catherine Salée

Sortie : mercredi 10 août 2016

Je vote : 4 sur 5

DSC03292__c_Fabrizio_MalteseLe pitch ?

Après quinze ans de vie commune, Marie et Boris se séparent. Or, c’est elle qui a acheté la maison dans laquelle ils vivent avec leurs deux enfants, mais c’est lui qui l’a entièrement rénovée.À présent, ils sont obligés d’y cohabiter, Boris n’ayant pas les moyens de se reloger. À l’heure des comptes, aucun des deux ne veut lâcher sur ce qu’il juge avoir apporté.

2 raisons d’y aller ?

L’amour prison. Après À perdre la raison, en 2012, Joachim Lafosse s’attaque aux fêlures du couple à travers un récit original où il raconte une cohabitation forcée malgré une séparation.  Alternant les plans séquences – qui permettent aux comédiens de montrer les nuances de leur DSC03037__c_Fabrizio_Maltesejeu et d’installer une émotion palpable- et les gros plans des visages, exprimant cette douleur de vivre, Joachim Lafosse a pris le parti de jouer sur une économie d’émotions violentes, même si les éclats sont présents au détour d’un dialogue, d’un dîner entre vieux amis qui sont sommés de choisir leur camp. Exempt de tout pathos, le récit touche alors au cœur.

Avec l’argent comme prétexte à la crise permanente. Commentaire du cinéaste : « Dans un couple, l’argent représente ce sur quoi on peut se disputer : il n’en est pas la cause. Ce n’est pas à cause de lui que Boris et Marie n’arrivent plus à s’aimer. Derrière le sujet de discorde qu’il représente, il y a la manière dont l’un est reconnu ou ne l’est pas, celle dont il a envie que l’on reconnaisse ce qu’il a fait ou ce qu’il n’a pas fait. Il n’y a pas d’effort uniquement économique ou financier. Boris et Marie ne parviennent pas à s’entendre sur la manière dont ils auraient à reconnaître ce qu’ils se sont apportés l’un l’autre parce qu’ils n’ont pas eu la lucidité d’aborder concrètement et dès le début l’investissement de chacun dans leur couple. Les bons comptes font aussi les grandes histoires d’amour. »

Le choc de deux comédiens. Un tel parti pris de mise en scène donne tout son poids au jeu des deux comédiens principaux. Et il faut dire que l’on n’est pas déçu. Après le remarqué La Séparation, Bérénice Bejo se glisse à nouveau avec bonheur dans la peau d’un femme qui divorce. Elle raconte : « La problématique, c’est vrai, m’était familière. J’ai d’ailleurs hésité à m’engager à cause de cela. Mais la situation des deux Marie – le personnage du « Passé » s’appelle également Marie – est différente et le thème développé assez éloigné du lm de Farhadi. »

DSC01886__c_Fabrizio_MalteseOn est surtout bluffé par la prestation de Cedric Kahn qui passe, pour la sixième fois, devant la caméra. Ce qui l’a motivé à accepter ce personnage d’homme qui se cherche ? Il raconte : « Je crois que la curiosité m’a poussé : instinctivement, il me semblait que j’allais apprendre des choses comme metteur en scène. Et j’ai découvert que je pouvais prendre du plaisir à jouer la comédie. C’est comme sauter dans la piscine : on n’a pas le choix, on se fait peur et on s’amuse avec ça. J’apprends la souplesse, qui n’est pas ma qualité principale. Ce n’est pas simple pour moi de me mettre entre les mains d’un autre – accepter ses doutes, ses rigidités, mais c’est un changement de point de vue et c’est passionnant : c’est un luxe de pouvoir se déplacer à l’intérieur d’un périmètre que l’on connaît. »

Sur le thème de l’usure du couple, ce film est d’une rare justesse dans l’expression des blessures amoureuses et de la tentation de se refermer sur soi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s