Beigbeder divertit pour avertir…

497704Avec L’Idéal, sur les écrans le 15 juin, Frédéric Beigbeder replonge dans le monde de la mode en signant une fable sur la dictature des apparences.

Pour L’Idéal, son second film en tant que réalisateur (après L’Amour dure trois ans),  Beigbeder a adapté  à nouveau un de ses romans : Au secours pardon. Il s’agit d’une suite indirecte à 99 francs, le long-métrage de Jan Kounen, déjà adapté d’un texte de Beigbeder. Le pitch ?  L’ancien concepteur-rédacteur Octave Parango de  99 francs s‘est reconverti dans le « model scouting » à Moscou. Cet hédoniste cynique mène une vie très agréable dans les bras de jeunes mannequins russes et les jets privés de ses amis oligarques… jusqu’au jour où il est contacté par L’Idéal, la première entreprise de cosmétiques au monde, secouée par un gigantesque scandale médiatique.
Notre antihéros aura sept jours pour trouver une nouvelle égérie en sillonnant les confins de la Russie post-communiste, sous les ordres de Valentine Winfeld, une directrice visuelle sèche et autoritaire. Commentaires de Frédéric Beigbeder : « La beauté me semble aussi intéressante que l’économie et la politique. A sa manière, elle gouverne le monde. En Russie, les filles sont une ressource aussi naturelle que les hydrocarbures. Mais ces visages sublimes de jeune Ukrainiennes masquent une autre réalité sociale : les usines en Chine, le travail des enfants, l’appropriation des richesses par une poignée d’oligarques en roue libre. J’en ai fait une comédie. Divertir, c’est avertir. »

514579

Si Gaspard Proust retrouve tout naturellement l’univers de Beigbeder, le cinéaste a trouvé en Audrey Fleurot l’actrice pour camper avec brio Valentine Winfeld, la coach visuelle de la grande marque de cosmétique. D’elle, le cinéaste dit : « Je l’ai trouvée sexy et drôle dans plein de séries comme Dix pour cent et aussi dans son sketch de l’actrice porno du « Débarquement » sur Canal+. Elle est parfaite pour jouer les femmes fortes. Elle a un côté très dominatrice et en même temps, un vrai corps de femme qui tranche avec les mannequins ».

Avec Gaspard Prout et Jonathan Lambert, elle est aux premières loges de cette comédie cynique où les dialogues claquent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s