CANNES 2016 : LE TOUR DE JODIE FOSTER

C’est l’image du jour sur les marches du Festival : la photo de famille de Jodie Foster entourée de George Clooney et Julia Robert pour son nouveau film présenté hors compétition, Money Monster.

Avec Money Monster, Jodie Foster a placé sa caméra au cœur de Wall Street. Le pitch ?  Lee Gates est une personnalité influente de la télévision et un gourou de la finance à Wall Street. Les choses se gâtent lorsque Kyle, un spectateur ayant perdu tout son argent en suivant les conseils de Gates, décide de le prendre en otage pendant son émission, devant des millions de téléspectateurs…La productrice de l’émission, Patty, va tenter de sauver son présentateur. Pour les besoins de son film, Jodie Foster – dont le français est toujours parfait – a donc opté pour deux monstres sacrés d’Hollywood. Elle dit : « Le casting est la chose la plus importante quand vous faites un film. On ne peut pas changer d’acteur toutes les vingt minutes. »

086013C’est la quatrième fois que Jodie Foster passer derrière la caméra et c’est aussi la 4ème fois que Clooney rencontre Robert sur grand écran. « George et moi sommes de bons amis, nous nous comprenons très bien. Nous avons réussi à trouver le parfait équilibre entre nos personnages, à travers le soutien que Patty apporte à Lee. Ensemble, nous avons créé nos scènes communes, cerné l’atmosphère et le rythme du film, et donné vie à nos personnages », déclare l’actrice.

dQuant au comédien, il a séduit la réalisatrice par sa capacité à inventer et prendre des risques. Elle dit :  « Lee Gates est un vrai showman. C’est George qui a eu l’idée de lui faire débuter l’émission en dansant. Lorsque George est arrivé aux répétitions, il m’a dit qu’il allait avoir besoin d’une demi-heure pour mettre au point son petit numéro, ce à quoi je lui ai répondu qu’à mon sens, il allait avoir besoin d’un peu plus de temps que ça ! Il a donc commencé à travailler avec le chorégraphe. (…) George n’a pas eu peur de se ridiculiser, c’est une chose que j’apprécie beaucoup chez lui. Il y a quelque chose d’assez absurde à voir cet homme blanc d’âge mûr entrer en scène et se déhancher sur du hip hop ! Il est impossible de garder son sérieux et de ne pas penser que ce type est un bouffon ».

Un film à découvrir sur grand écran dès le 12 mai.

085388

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s