WOODY ALLEN OUVRE CANNES 2016

246704245923C’est Woody Allen et son Cafe Society qui font l’ouverture du 69ème  Festival de Cannes le mercredi 11 mai. Jour où le film sort aussi sur grand écran. Un Allen qui rend un vibrant hommage au Hollywood des années 30.

Avec Cafe Society, Woody Allen retrouve une veine nostalgique qui lui convient. Le pitch ?  Dans le New York des années 30, coincé entre des parents conflictuels, un frère gangster et la bijouterie familiale, Bobby Dorfman a le sentiment d’étouffer ! Il décide donc de tenter sa chance à Hollywood où son oncle Phil, puissant agent de stars, accepte de l’engager comme coursier. À Hollywood, Bobby ne tarde pas à tomber amoureux. Malheureusement, la belle n’est pas libre et il doit se contenter de son amitié.  Jusqu’au jour où elle débarque chez lui pour lui annoncer que son petit ami vient de rompre. Soudain, l’horizon s’éclaire pour Bobby et l’amour semble à portée de main…

Avec un casting solide – Kristen Stewart et Jesse Eisenberg en tête – l’histoire est conçue comme un roman aux multiples personnages. Woody Allen souligne : « Comme dans un roman, on s’attarde un moment avec le protagoniste et sa petite amie, puis avec ses parents, avant d’enchaîner sur une scène avec sa sœur ou son frère gangster, ou encore une autre à Hollywood avec des stars et des magouilleurs. On plonge ensuite dans la société new-yorkaise des clubs à la mode – la «café society» – où l’on croise des hommes politiques, des jeunes filles faisant leurs premiers pas dans le monde, des séducteurs, des maris infidèles ou des femmes assassinant leurs maris. Depuis le début, j’ai conçu cette histoire comme un récit choral qui ne s’attache pas à un seul personnage »

240453Pour autant, le cinéaste n’est pas dupe du cinéma des années 30 et d’un prétendu âge d’or. Il corrige : « Il l’était du point de vue des spectateurs de l’époque mais c’était une période très dure pour les acteurs, esclaves des studios avec leurs contrats, les scénaristes qui fonctionnaient à la commande, et les metteurs en scène qui n’avaient aucun droit de regard sur ce qu’ils avaient tourné. »

563591Et cette voix, du moins dans la version originale of course, c’est Woody Allen qui a assuré la voix- off de son film. Conclusion : J’ai fait ce choix parce que je savais exactement quelle intonation donner à chaque mot. Je me suis dit qu’à partir du moment où j’avais écrit l’histoire, c’était comme si je lisais oralement mon propre roman » Avec lui et ses jeunes stars, une chose est sûre : la montée des marches sera sûrement suivie de près…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s