L’AMOUR SUR TOUS LES PONTS

MARIE ET LES NAUFRAGÉS , de Sébastien Betbeder – 1h44

Avec Vimala Pons, Pierre Rochefort, Eric Cantona, André Wilms, Damien Chapelle

Sortie : mercredi 13 avril 2016

Je vote : 3 sur 5

 

MELN_Pierre Rochefort Vimala Pons Damien ChapelleQuezako ?

« Marie est dangereuse » , a prévenu Antoine. Ce qui n’a pas empêché Siméon de tout lâcher, ou plus exactement pas grand-chose, pour la suivre en secret. Oscar, son co-locataire somnambule et musicien, et Antoine, le romancier en mal d’inspiration, lui ont vite emboîté le pas. Les voilà au bout de la Terre, c’est-à-dire sur une île. Il est possible que ces quatre-là soient liés par quelque chose qui les dépasse. Peut-être simplement le goût de l’aventure. Ou l’envie de mettre du romanesque dans leur vie…

MELN_Pierre Rochefort Damien Chapelle (2)Et alors ?

Si vous aimez le fantasque, le décalé, ce film est pour vous. On y croise un coloc somnambule, un amoureux transi à la carrure de déménageur, une fille légère comme une plume, un vieil artiste qui la joue techno… Le tout dans de joyeuses errances entre Paris et l’île de Croix.

Une fois de plus, le réalisateur de 2 automnes 3 hivers nous embarque dans une histoire où il met sa caméra sur les pas de personnages étranges, imprévisibles. Il souligne : « Ce qui fait d’eux des naufragés, c’est leur inadéquation au monde moderne et l’absence et donc le désir d’une spiritualité, ou au moins d’un imaginaire que l’aventure remplira. Cosmo en est une métaphore très forte : il a fondé sa nouvelle vie sur un fantasme. Ce personnage a réellement pris une part prépondérante au tournage grâce à André Wilms. Il est une sorte de gourou des autres naufragés. Le naufragé en chef ! »

MELN_Pierre Rochefort Damien Chapelle (1)Indéniablement, le succès du récit repose sur un casting improbable mais très réussi. Avec au cœur de l’affiche, Vimala Pons, une comédienne qui est toujours dans le registre du subtil et du décalé.  Elle apporte une grâce et une légèreté absolue à ces aventures.  Face à elle, on ne peut pas ne pas remarquer Eric Cantona qui promène sa silhouette massive et son cœur d’artichaut (dans l’histoire) dans cet MELN_Damien Chapelle André Wilmsétrange périple sur fond des musiques électroniques de Sébastien Tellier. De Cantona, Sébastien Betbeder raconte : « Un Bill Murray avec un accent marseillais ! Le personnage d’Antoine est chargé de comédie, et je ne voulais pas d’un acteur au jeu naturaliste. Je voulais qu’il soit excessif. C’était compliqué pour moi de faire croire à un personnage qui puisse à la fois brandir un flingue, faire rire et émouvoir dans la même scène. Il fallait quelqu’un capable de cette auto-dérision. » Et puis, il y a la surprise de découvrir André Wilms en gourou techno et vêtu d’une improbable tenue fluo.

Ce qui manque pourtant à cette comédie générationnelle, c’est un petit plus d’émotion et de surprises qui permettrait au film de nous embarquer sans hésitation dans ce naufrage éveillé mais qui finit bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s