UN HOMME EN PLEINE DÉPRIME

Jake Gyllenhaal as "Davis" in Demolition. Photo courtesy of Fox Searchlight Pictures. © 2016 Twentieth Century Fox Film Corporation All Rights Reserved

DÉMOLITION, de Jean-Marc Vallée – 1h41

Avec Jake Gyllenhaal, Naomi Watts, Chris Cooper et Judah Lewis

Sortie : mercredi 6 avril 2016

Je vote : 3 sur 5

Quezako  ?

Banquier d’affaires ayant brillamment réussi, Davis (Jake Gyllenhaal) a perdu le goût de vivre depuis que sa femme est décédée dans un accident de voiture. Malgré son beau-père (Chris Cooper) qui le pousse à se ressaisir, il sombre de plus en plus. Un jour, il envoie une lettre de réclamation à une société de distributeurs automatiques, puis lui adresse d’autres courriers où il livre des souvenirs personnels. Jusqu’au moment où sa correspondance attire l’attention de Karen (Naomi Watts), la responsable du service clients. Peu à peu, une relation se noue entre eux. Entre Karen et son fils de 15 ans (Judah Lewis), Davis se reconstruit, commençant d’abord par faire table rase de sa vie passée…

 

Et alors ?
En mettant le personnage au cœur de l’histoire et non pas à son service, Jean-Marc Vallée  – on se souvient de C.R.A.Z.Y. et Dallas Buyers Club – signe un film à la fois déroutant et original. Car la déprime de Davis s’exprime par des voies bizarres, notamment celles qui consiste à démonter tous les appareils qu’il trouve et qui tourne, in fine, à la passion destructrice.

Pour camper un tel « héros », il fallait un comédien qui puisse jouer une suite d’évènements banals et pourtant incontournables dans le parcours d’un déprimé profond. Dans un registre moins physique que certains autres films qui l’ont révélé, Jake Gyllenhaal assure pleinement son rôle.  « Je pense que c’est un homme qui a toujours suivi les règles… qui se disait : ‘Bon, je suis censé me marier à tel âge, et gagner tant d’argent à ce moment-là de ma vie’. Il suit un chemin tout tracé car on lui a dit que c’était celui qu’il fallait suivre et on peut dire qu’il réussit bien. Il a gagné beaucoup d’argent et affiche tous les signes extérieurs de la réussite. Mais il lui manque la richesse d’une vie accomplie, au sens fort du terme. Je pense que la tragédie qui le touche le réveille et l’ouvre à tout ce que la vie peut offrir. Du coup, il essaie vraiment de chercher ce qui lui semble juste et il essaie de se (re)trouver à son tour » souligne Jake Gyllenhaal.

Face à lui, il y a une série de personnages dits secondaires qui donnent une épaisseur certaine à cette histoire : de ses beaux parents qui passent de la compassion à l’incompréhension devant son attitude, à la jeune femme avec laquelle il noue une relation inattendue. Naomi Watts campe avec beaucoup de grâce cette mère célibataire qui se débat dans une vie monotone, coincée entre un fils rebelle et un compagnon jaloux et lourd. « Naomi Watts a apporté une tendresse un peu insoumise à ce rôle de mère célibataire vivant dans le Queens, une femme qui remet en question sa propre vie tout en essayant d’aider Davis, son nouvel ami » souligne Jean-Marc Vallée qui a évité le piège d’en faire la nouvelle compagne de Davis, mais plutôt une confidente qui vit dans cette relation une bouffée d’air pur surgissant dans sa vie monotone.

En commençant un film par des lettres de réclamations comme exutoire à une peine profonde, et en le poursuivant par des entreprises de démolition de toute taille, Jean-Marc Vallée signe le portrait original d’un déprimé et, en parallèle, décrit la monotonie de la vie dite « classique ».

(From L-R): Director Jean-Marc Vallée and Jake Gyllenhaal on the set of DEMOLITION. Photo by Anne Marie Fox. © 2016 Twentieth Century Fox Film Corporation All Rights Reserved

Crédits photos © 2016 Twentieth Century Fox

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s