LES COMBATS D’UNE JEUNE FEMME IRANIENNE

NAHID, d’Ida Panahandeh – 1h25

Avec Sareh Bayat, Pejman Bazeghi, Navid Mohammad Zadeh

Sortie : mercredi 24 février 2016

Je vote : 4 sur 5

Nahid

Quezako ?

Jeune divorcée, Nahid vit seule avec son fils de 10 ans dans une petite ville au bord de la mer Caspienne. Selon la tradition iranienne, la garde de l’enfant revient au père mais celui-ci  a accepté de la céder à son ex femme à condition qu’elle ne se remarie pas.  Nahid  rencontre  un nouvel homme qui l’aime passionnément et veut l’épouser  : cela va bouleverser sa vie de femme et de mère, malgré l’hostilité du monde qui les entoure…

Et alors ?

NAHID

En filmant le parcours difficile d’une divorcée iranienne, Ida Panahandeh décrit, sans pathos ni théorie, la dure réalité de la vie d’une divorcée dans une société si figée dans les traditions. Elle souligne : « En tant que réalisatrice, je me suis toujours intéressée à la condition des femmes en
Iran, et plus largement au Moyen-Orient. « Nahid » est un des tous premiers films iraniens qui s’attache à décrire la condition des femmes divorcées, y compris la question du droit de garde des enfants, et les problèmes liés au mariage temporaire. A travers le portrait de Nahid, c’est le dur quotidien de ces femmes que j’ai voulu mettre en évidence. J’espère que ce film pourra faire évoluer l’image que nous avons de ces femmes, au moins d’un point de vue culturel. »

La condition de la femme est d’autant plus troublante que Nahid vit dans une petite ville paumée sur la mer Caspienne, loin de Téhéran et l’histoire nous montre par le menu comment peut vivre une femme isolée, confrontée à une réalité si difficile et si contraignante pour sa liberté. La réalisatrice ajoute : « Dans les sociétés traditionnelles, une femme est valorisée en tant que mère, sa vie de femme en tant que telle est secondaire. »

NAHID

Remarquablement jouée par la grande actrice iranienne Sareh Bayat – capable de faire passer bien des émotions d’une séquence à l’autre avec une grande économie de mots et de gestes – Nahid symbolise toutes ces femmes iraniennes qui rêvent d’échapper au carcan d’une société qui les étouffe.

Sans grand discours, Nahid est un film qui donne à voir le quotidien iranien avec une grande subtilité. Ce portrait d’une femme confrontée à la loi des hommes est aussi sensible qu’inventif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s