JACQUES PERRIN : SON NOUVEAU CHANT À LA NATURE

LES SAISONS, documentaire de Jacques Perrin et Jacques Cluzaud – 1h25

Musique de Bruno Coulais

Sortie: mercredi 30 janvier 2016

3  sur 5

jacques2438_ms-0081Quezako ?

Après avoir parcouru le globe àavec les oiseaux migrateurs et surfé dans tous les océans en compagnie des baleines et des raies mantas, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud reviennent pour ce nouvel opus sur des terres plus familières. Ils nous convient à un  voyage à travers le temps pour redécouvrir ces territoires européens que nous partageons avec les animaux sauvages depuis la dernière ère glaciaire jusqu’à nos jours. L’hiver durait depuis 80 000 ans lorsque, en un temps très bref, une forêt immense recouvre tout le continent. Une nouvelle configuration planétaire et tout est bouleversé. Le cycle des saisons se met en place, le paysage se métamorphose, la faune et la flore évoluent…

011-galateae-films_eric_travers-1Et alors ?

Dans la droite ligne du Peuple migrateur et d’Océans, Jacques Perrin et Jacques Cluzaud signent un très bel hymne à la nature où le spectateur passe de l’infiniment grand à l’infiniment petit à travers cette évocation d’un âge d’or de la forêt. Commentaires de Jacques Perrin : « Nous avons grandi depuis dix mille ans avec la forêt. Elle nous a nourris, chauffés, 009-galateae-films_philippe_garguil-1protégés. Plus encore, elle a nourri nos rêves, nos contes et nos légendes. » Et d’ajouter :  » L’homme n’a pas seulement besoin des produits de la forêt, il a besoin de l’imprévisibilité du monde vivant. Il a besoin de rêve, d’aventures, de surprises. »

Pour ce nouveau voyage, ils nous font faire un tour d’Europe tout à fait saisissant de la forêt primaire de Pologne, qui n’a pas été touchée depuis quelques 1 000 ans, à celle de Roumanie, le refuge des ours, en passant par des coins isolés de France ou par les hauts plateaux de Norvège, avec, à chaque fois, des plans miraculeux sur des animaux sauvages : loups coursant les magnifiques Konik Polski, affrontements d’ours ou … étrange ballet amoureux du hanneton.

005-galateae-films_eric_travers-1D’emblée le spectateur est fasciné par la proximité vécus avec les animaux. Une proximité permise grâce à l’imprégnation, une technique qui consiste à habituer les animaux sauvages, dès leur plus jeune âge, à la présence de l’homme sans pour autant les dresser. Ainsi, tout en gardant son instinct, l’animal ne fuit plus le grand prédateur qu’est l’Homme. Grâce aussi à des trouvailles techniques – notamment la construction d’un prototype de scooter électrique à quatre roues – que les équipes du film ont pu capter des images étourdissantes dans des travellings endiablés qui se jouent des obstacles multiples et des… arbres.

003-galateae-films_eric_travers-1Fidèles à leur désir de ne point signer un doc pédagogique – il n’y a pas de commentaires en voix-off mais une belle musique signée Bruno Coulais – Francis Perrin et son compère ont confié à une société Small Bang, le soin de créer une application Morphosis pour permettre de découvrir une expérience narrative et ludique inspirée de ce documentaire. Et qui aide à mieux comprendre comment les espèces animales et végétales se sont adaptées au fil des siècles jusqu’à aujourd’hui.

Si la partie fictionnelle n’est pas la plus bouleversante du film, avec même quelques séquences d’une grande naïveté, la force de ce documentaire repose, une fois encore, sur des séquences d’une grande beauté formelle. Un hymne à la la nature qui a de quoi faire rêver petits et grands.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s