L’AMOUR TRISTE

BANG-GANG-une-histoire-damour-moderne-4-750x315BANG GANG (UNE HISTOIRE D’AMOUR MODERNE), d’Eva Husson -1h38

Avec Marilyn Lima, Finnegan Oldfield, Daisy Broom

Sortie : mercredi 13 janvier 2016

Je vote : 2 sur 5

Quezako ?

Les faubourgs aisés d’une ville sur la côte atlantique. George, jolie jeune fille de 16 ans, tombe amoureuse d’Alex. Pour attirer son attention, elle lance un jeu collectif où sa bande d’amis va découvrir, tester et repousser les limites de leur sexualité. Au milieu des scandales et de l’effondrement de leur système de valeurs, chacun gère cette période intense de manière radicalement différente.

Et alors ?

Le film a fait sensation au dernier festival de Toronto. In fine, qu’apporte t-il ? Il montre tout simplement une adolescence sur fond de jeux sexuels débridés, sur fond de coke, de picole et de musique moderne. Eva Husson a eu l’idée de l’histoire suite à un évènement réel. Elle raconte : BANG-GANG-une-histoire-damour-moderne-1-750x321« Elle m’a été inspirée par un fait divers qui s’est déroulé en 1999. J’avais 22 ans à l’époque et leurs auteurs me semblaient très proches du groupe auquel j’avais appartenu adolescente : même petite ville de province, même classe moyenne… Des années après, leur dérive dans cette folie collective continuait de m’habiter. Ce n’est pas tant le côté sexuel qui m’intéressait – devoir l’affronter me terrorisait – mais j’étais surtout curieuse de comprendre pourquoi ces jeunes, sans prédisposition particulière pour ce genre d’expérience, avaient pu aller aussi loin. » Durant ses recherches, elle a aussi découvert des évènements similaires à Nantes, en Belgique ou en Allemagne et elle a ainsi voulu signer « un fait divers de la jeunesse. »

BANG-GANG-une-histoire-damour-moderne-3-750x321Pour autant, le pari est loin d’être réussi et le film qui aurait pu, sur le papier, être très provocateur et dérangeant et, au final, très sage avec une conclusion qui fleure bon la moralisation. Comme si la réalisatrice n’avait pas osé maintenir le spectateur dans un chaos initial et dans une histoire vraiment dérangeante. Certes, les jeunes acteurs jouent juste, ce qui n’est pas facile surtout quand l’on est si peu vêtu, certes certains dialogues font mouche mais le film est finalement très conventionnel et tourne vite en rond. Au point que l’on s’étonne qu’il ait à ce point marquer les spectateurs de Toronto… C’est tout au plus un teen-movie sexuel qui n’a pas de quoi bouleverser son monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s