LE VIEIL HOMME ET LA VIE

EDMOND, un portrait de Baudoin, de Laetitia Carton – 1h20

Documentaire

Sortie : mercredi 30 septembre 2015

Je vote : 4 sur 5

230468Quezako ?

Edmond Baudoin est auteur de bandes dessinées. Il signe ses livres « Baudoin ». Moi, je l’appelle Edmond. La matière première de ses livres, c’est lui, sa vie. Il a été l’un des premiers à introduire l’autobiographie dans la bande dessinée. À Villars, son village du Var, devant un mur de pierres, Edmond peint, il marche, il danse, il aime.

2 raisons d’aller voir ce doc ?

237499La découverte d’un auteur et d’un homme. Connaissant Baudoin depuis 2004, fan de son recueil L’Arléri, Laetitia Carton a eu envie d’en savoir plus long sur ce personnage sortant de l’ordinaire. Au final, elle lui a proposé de réaliser ce sujet ensemble ce qui donne à l’arrivée un portrait aussi personnel qu’intime de ce créateur de 73 ans qui a plaqué un job en or de comptable, à 30 ans,  pour consacrer sa vie à sa passion. Pour les besoins du doc, Laetitia  et Edmond ont tourné longtemps dans le village natal de l’artiste, Villars sur Var dans les Alpes Maritimes, ou dans son atelier du 14ème arrondissement à Paris, ce qui permet de suivre pas à pas le processus créatif d’un auteur poète qui promène un regard malicieux et tendre sur le monde qui l’entoure. Et a notamment construit son univers visuel en « se » racontant comme le montrent les séquences de promenade où il emmène la cinéaste dans les coins de montagne qu’il affectionne et qui l’ont inspiré.Un hymne à la vie. A l’automne de son existence, Edmond Baudoin, qui se met à nu (réellement) devant la caméra, a sans doute eu envie de signer un hymne à la création mais surtout à la vie. Et qui n’a cessé de se battre pour la liberté et la passion. Il dit : « Je suis fascinée par la vie et j’arrive à un moment qui, peu à peu, va me séparer d’elle. J’ai 73 ans. Cette vie continuera après moi, à travers mes enfants, les personnes que j’ai rencontrées. Je rentre de Buenos Aires où j’ai enseigné le dessin à des étudiants. J’aime donner des cours. J’ai encore la force d’être un passeur et le film le montre  je crois. »

045733Il montre aussi un homme qui a été amoureux de bien des femmes et entretient avec ses enfants une relation forte même si elle sort un peu du classique rapport père-enfants. Mais, Edmond Baudoin n’est pas du tout quelqu’un de classique. En tout cas, ce portrait chaleureux donne envie de se plonger dans l’univers du créateur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s