DES ESPIONS REPRENNENT DU SERVICE

AGENTS TRÈS SPÉCIAUX – CODE U.N.C.L.E, de Guy Richie – 1h56

Avec Henry Cavill, Armie Hammer, Alicia Vikander, Elizebeth Dibicki

Sortie : mercredi 16 septembre 2015

Je vote : 3 sur 5

D3S_7408.DNGQuezako ?

Au début des années 60, en pleine guerre froide, c’est l’histoire de l’agent de la CIA Solo et de l’agent du KGB Kuryakin. Contraints de laisser de côté leur antagonisme ancestral, les deux hommes s’engagent dans une mission conjointe : mettre hors d’état de nuire une organisation criminelle internationale déterminée à ébranler le fragile équilibre mondial, en favorisant la prolifération des armes et de la technologie nucléaire. Pour l’heure, Solo et D4D_4243.dngKuryakin n’ont qu’une piste : le contact de la fille d’un scientifique allemand porté disparu, le seul à même d’infiltrer l’organisation criminelle. Ils se lancent dans une course contre la montre pour retrouver sa trace et empêcher un cataclysme planétaire.

Et alors ?

Avec dans les rôles principaux, Henry Cavill, le Superman de Zack Snyder) et Armie Hammer, figure de « Lone Rangers », Guy Richie prolonge la célèbre série télévisée au cinéma avec un opus dans la lignée des James Bond et autres films du genre. L’idée est surtout de s’amuser avec cet univers, en reconstituant – très bien – le climat des années 60, notamment la « dolce vita » romaine – l’atmosphère des années 60, sans pour autant avoir la prétention de révolutionner le genre. Deux beaux mecs, quelques belles nanas et de l’action à tour de bras, saupoudrée d’un zeste d’humour : la recette est là, appliquée avec soin.THE MAN FROM U.N.C.L.E.Crédits photo : Daniel Smith

Et le réalisateur de Sherlock Holmes 2: Jeu d’ombres réussit quelques moments solides d’action, notamment  dans la scène d’ouverture au cœur de Berlin Est qui démarre à toute allure et vaut bien des James Bond justement. La poursuite en hors-bord vaut aussi le détour avec la pointe d’humour que lui donne Solo dans son vieux camion où il écoute des tubes italiens. Et dans ses brèves apparitions, Hugh Grant ne manque pas d’apporter une désinvolture toute anglaise à ces aventures de deux espions très classe.

In fine, on peut trouver aussi tout cela gentiment adapté et pas vraiment décoiffant tant le film reste fidèle à l’esprit de la série avec, ici ou là, une petite touche moderne. Ainsi quand Armie Hammer arrache le coffre d’une voiture, où il s’est accroché.

Rien de très neuf sous le soleil mais un divertissement solide.

THE MAN FROM U.N.C.L.E.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s